Les chèvres produisent du lait juste après la mise bas mais il faut attendre 7 jours pour pouvoir le commercialiser ou le transformer en fromages.

La production laitière est variable suivant :

La quantité de lait produite dépend aussi bien évidemment de la nourriture apportée aux chèvres (qualité, quantité). Mais la quantité de lait n’est pas la chose la plus importante pour produire de bons fromages. Le plus important, c’est la qualité du lait et sa capacité à être transformé en fromages. C’est pourquoi, pour notre exploitation, nous n’avons pas souhaité prendre des chèvres très productrices (comme peuvent le faire ceux qui livrent le lait à une laiterie) mais plutôt des chèvres plus rustiques et issues de cheptels en production fermière. La production laitière est conduite en monotraite, c’est-à-dire que les chèvres ne sont traites qu’une fois par jour (le matin). Ceci pour des raisons d’organisation car gérer seule la traite matin et soir en plus de la transformation fromagère et de la commercialisation serait difficile ; mais aussi pour des raisons écologique et économique : l’eau nécessaire au nettoyage de la machine de traite n’est pas négligeable et c’est une ressource qu’il faut préserver autant que possible. Les chèvres sont cependant traites matin et soir durant la première semaine après la mise-bas, de manière à bien démarrer la lactation.

Chèvres sur le quai de traite

Chèvres sur le quai de traite, avec les manchons trayeurs

Chèvres sur le quai de traite

Chèvres sur le quai de traite, vue côté cornadis

Montée des chèvres sur le quai de traite, vue côté cornadis

 

Chèvres sur le quai de traite, vue côté cornadis

 

 

Chèvres sur le quai de traite, avec les manchons trayeurs