Extensions

OU TROUVER NOS PRODUITS …

 

Vous vous demandez peut-être où trouver nos produits.

Plusieurs possibilités s'offrent à vous :

A la Ferme, directement chez nous !

Vous trouverez toutes les informations utiles en suivant le lien ci-dessous :

Ferme de la Chèvre Bleue

 

Au Marché d'Objat le Dimanche matin

Nous sommes situés 12 Place Johannes Lagueyrie :

Marché dominical d'Objat

 

ET C’EST AINSI…

 

Après 15 ans de salariat dans l’industrie spatiale, Carine a souhaité donner un autre sens à sa vie professionnelle. Un bilan de compétence et une petite immersion au cœur d’une exploitation (caprins et bovins) de l’Allier l’ont confortée dans son idée de s’installer en élevage caprin.

Arrivée en Corrèze en été 2015, la famille (Carine, son mari, ses 2 enfants, 2 chiens, 1 lapin, 2 chevaux) a tout d’abord résidé quelques mois sur la commune de Perpezac-le-Noir, avant de trouver une propriété à acheter à Segonzac, où elle s’est installée fin février 2016.

Les chèvres produisent du lait juste après la mise bas mais il faut attendre 7 jours pour pouvoir le commercialiser ou le transformer en fromages.

La production laitière est variable suivant :

  • L’animal : certaines chèvres produisent plus de lait que d’autres
  • Le rang de lactation : les chèvres produisent généralement plus de lait en 2ème, 3ème et 4ème lactation
  • La période de l’année : la production augmente les premiers mois ; cela correspond au fait que la chèvre doit normalement apporter une quantité de lait croissante à leurs petits au fur et à mesure qu’ils grandissent ; puis la production diminue jusqu’au tarissement ; cela correspond au fait que les petits consomment de plus en plus de végétaux au détriment du lait jusqu’au moment du sevrage

La quantité de lait produite dépend aussi bien évidemment de la nourriture apportée aux chèvres (qualité, quantité). Mais la quantité de lait n’est pas la chose la plus importante pour produire de bons fromages. Le plus important, c’est la qualité du lait et sa capacité à être transformé en fromages. C’est pourquoi, pour notre exploitation, nous n’avons pas souhaité prendre des chèvres très productrices (comme peuvent le faire ceux qui livrent le lait à une laiterie) mais plutôt des chèvres plus rustiques et issues de cheptels en production fermière. La production laitière est conduite en monotraite, c’est-à-dire que les chèvres ne sont traites qu’une fois par jour (le matin). Ceci pour des raisons d’organisation car gérer seule la traite matin et soir en plus de la transformation fromagère et de la commercialisation serait difficile ; mais aussi pour des raisons écologique et économique : l’eau nécessaire au nettoyage de la machine de traite n’est pas négligeable et c’est une ressource qu’il faut préserver autant que possible. Les chèvres sont cependant traites matin et soir durant la première semaine après la mise-bas, de manière à bien démarrer la lactation.

Chèvres sur le quai de traite

Chèvres sur le quai de traite, avec les manchons trayeurs

Chèvres sur le quai de traite

Chèvres sur le quai de traite, vue côté cornadis

Montée des chèvres sur le quai de traite, vue côté cornadis

 

Chèvres sur le quai de traite, vue côté cornadis

 

 

Chèvres sur le quai de traite, avec les manchons trayeurs

Au moment de la sortie vers les pâtures (le matin ou en début d’après-midi suivant la saison) et de la rentrée (le soir ou avant en cas d’averse notamment) en chèvrerie, nous sommes aidés depuis peu de temps par une jeune chienne de race Berger d’Auvergne, Manouk.

 

Manouk, la chienne de troupeau

Manouk, la chienne de troupeau

Manouk, la chienne de troupeau

Manouk, la chienne de troupeau

Grâce à l’Association Corrézienne d’Utilisateurs de Chiens de Troupeau (ACUCT 19), nous avons commencé à suivre une formation dans le but d’acquérir des techniques de dressage et d’obtenir une aide vis-à-vis de l’éducation, de manière à avoir d’ici quelques temps une chienne vraiment efficace dans la conduite du troupeau.
Manouk est cependant déjà d’une aide précieuse. Parce qu’une chèvre, c’est très coquin et ça aime particulièrement aller brouter là où l’on ne voudrait pas qu’elle aille (prairie à l’herbe bien jeune, arbustes, jardin…) ! Rien de tel donc qu’un chien affuté pour les mettre dans le droit chemin et nous éviter de courir dans tous les sens pour rattraper les fugitives.

Avec le temps, les chèvres prendront aussi certainement l’habitude de suivre plus sagement leur chevrière…

 

L’aventure a démarré avec 30 chevrettes issues de deux élevages de l’Allier. Le choix dela race Alpine chamoisées’est fait tout naturellement :

  • Cette race est l’une des races laitières les plus productrices présentes en France avec la race Saanen, ce qui permet donc de produire une quantité suffisante de lait avec un nombre pas trop important de chèvres. La chèvre Alpine est une forte laitière de format moyen. C’est la race la plus répandue en France avec 55% des femelles soumises au contrôle laitier.
  • L’Alpine chamoisée est rustique et s’adapte parfaitement en stabulation, au pâturage ou à la vie à la montagne. C’est en partie pour cette rusticité et sa bonne adaptation au pâturage que nous avons choisi cette race.
  • Les Alpines chamoisées offrent des robes aux teintes variées. Les  Saanen sont toutes blanches, ça n’est pas rigolo ! Chez nous, chaque chèvre est unique, ne serait-ce que par sa robe.
  • Les Alpines ont généralement du caractère ; elles adorent aller là où l’on ne voudrait pas qu’elles aillent, elles adorent manger les arbustes que vous voulez protéger… : pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Et cependant, quelques chèvres poitevines feront peut-être un jour leur apparition au sein du troupeau car elles sont jolies comme tout et produisent un lait aux grandes qualités gustatives.

Chèvre Poitevine

Et pourquoi pas quelques chèvres du Rove, pour leurs magnifiques cornes ?

 Chèvre du Rove

L'année dernière nous avons gardé 14 chevrettes pour renouveler et apurer le troupeau.

Nous avons donc à l’heure actuelle :

  • 27 multipares (chèvres ayant déjà eu des petits)
  • 14 primipares (chevrettes ayant des petits pour la première année)
  • 2 boucs

Nos chèvres ne sont pas écornées…
… parce qu’elles sont nées avec des cornes (enfin, presque toutes car nous avons 2 chèvres mottes, qui ont d’ailleurs donné naissance à une petite et un petit mottes) et que c’est plus beau comment cela. Une chèvre sans cornes, ça ressemble trop à un mouton… trop maigre.
Et puis, avouons-le aussi, personne à la ferme ne se sent de réaliser l’écornage.
Du coup, les biquettes portent fièrement leurs ornements sur la tête et savent s’en servir lors des disputes ! Espérons qu’il n’y aura pas trop de blessures à déplorer dans les années à venir.

Nous respectons le cycle naturel des chèvreset ne pratiquons donc pas le désaisonnement. Les chèvres sont donc mises à la saillie (monte naturelle par des boucs issus d’insémination artificielle pour améliorer les performances du troupeau) en septembre / octobre et mettent bas 5 mois plus tard. Elles sont taries vers la fin décembre. Il n’y a donc pas de fromages durant plusieurs semaines durant la période hivernale.
Les chevrettes sont séparées des mères dès la naissance et élevées au lait en poudre, après distribution du colostrum de leur mère. Ce premier « lait » produit par les chèvres a un rôle primordial dans la bonne croissance des jeunes. En effet, chez les ruminants, le transfert des immunoglobulines maternelles (anticorps) au nouveau-né est exclusivement réalisé par l’intermédiaire du colostrum. La tétée du colostrum doit être la plus précoce possible car, au-delà de 6 à 12 heures de vie, l’absorption des anticorps au travers de la barrière intestinale du nouveau-né est fortement réduite ainsi que la production d’anticorps dans le colostrum. Le colostrum assure également un apport énergétique permettant au nouveau-né de lutter contre l’hypothermie dans les premières heures de vie.
Pourquoi ne pas laisser les chevreaux téter leur mère par la suite ? Tout simplement parce que sinon, il n’y a pas de lait pour fabriquer les fromages !

 

 

Nos chèvrespâturent l’herbe de nos prairies, de mars à novembre.En effet, de notre point de vue, une chèvre est plus heureuse à brouter à loisir en extérieur qu’à passer sa journée au cornadis. Certes, la production laitière peut s’en ressentir mais c’est le prix à payer. Jours de pluie où l’on ne peut pas sortir (les chèvres n’aiment pas la pluie et veulent rentrer à la moindre averse !), zone de pâture moins appétente, et la quantité de lait produite diminue. Les chèvres sont très très très difficiles et préfèrent ne rien manger plutôt que de manger quelque chose qui ne leur convient pas.
Elles disposent aussi defoin issu des prairies de l’exploitation et de granulés et du maïs issus de l’agriculture biologiqueen complément de la ration.
Quelques petites cures de vitamines et minéraux grâce à des produits naturels sont aussi faites aux moments opportuns.

Chèvres à la pature

Chèvres au paturage

L’hiver (et la nuit aussi), il faut bien rester à l’intérieur. C’est pourquoi nous leur avons fait construireune magnifique chèvrerie avec ossature et bardage bois !Elles y ont toute la place nécessaire, le bâtiment est bien ventilé par convection naturelle et des translucides placés astucieusement amènent la lumière naturelle à l’intérieur du bâtiment.

Sous-catégories

Component ImageComponents are larger extensions that produce the major content for your site. Each component has one or more "views" that control how content is displayed.In the Joomla! administrator there are additional extensions suce as Menus, Redirection, and the extension managers.

Languages ImageJoomla! installs in English, but translations of the interfaces, sample data and help screens are available in dozens of languages. Help

Translation information

If there is no language pack available for your language, instructions are available for creating your own translation, which you can also contribute to the community by starting a translation team to create an accredited translation.

Translations of the interfaces are installed using the extensions manager in the site administrator and then managed using the language manager.

If you have two or more languages installed you may enable the language switcher plugin and module. They should always be used together. If you create multilingual content and mark your content, menu items or modules as in specific languages and follow the complete instructions your users will be able to select a specific content language using the module. By default both the plugin and module are disabled.

There are a number of extensions that can help you manage translations of content available in the Joomla! Extensions Directory.

Media ImageModules are small blocks of content that can be displayed in positions on a web page. The menus on this site are displayed in modules. The core of Joomla! includes 17 separate modules ranging from login to search to random images. Each module has a name that starts mod_ but when it displays it has a title. In the descriptions in this section, the titles are the same as the names.

Content modules display article and other information from the content component.

User modules interact with the user system, allowing users to login, showing who is logged in, and showing the most recently registered users.

These modules display information from components other than content and user. These include weblinks, news feeds and the media manager.

Utility modules provide useful functionality such as search, syndication, and statistics.

Navigation modules help your visitors move through your site and find what they need.

Menus provide your site with structure and help your visitors navigate your site.  Although they are all based on the same menu module, the variety of ways menus are used in the sample data show how flexible this module is.

A menu can range from extremely simple (for example the top menu or the menu for the Australian Parks sample site) to extremely complex (for example the About Joomla! menu with its many levels). They can also be used for other types of presentation such as the site map linked from the "This Site" menu.

Breadcrumbs provide users with information about where they are in a site.

Plugin ImagePlugins are small task oriented extensions that enhance the Joomla! framework. Some are associated with particular extensions and others, such as editors, are used across all of Joomla!. Most beginning users do not need to change any of the plugins that install with Joomla!. Help

Media ImageTemplates give your site its look and feel. They determine layout, colors, type faces, graphics and other aspects of design that make your site unique. Your installation of Joomla comes prepackaged with four templates. Help

Beez_20 thumbnail

Beez 2.0 is a versatile, easy to customize template that works for a variety of sites. It meets major accessibility standards and demonstrates a range of css and javascript techniques. It is the default template that installs with Joomla!

Beez5 Thumbnail

 

Beez 5 is an html5 implementation of a Joomla! template. It uses a number of html5 techniques to enhance the presentation of a site. It is used as the template for the Fruit Shop sample site.

Atomic is a minimal template designed to be a skeleton for making your own template and to learn about Joomla! templating.

The Atomic Template

 

 

 



Aller au haut